Confiscorys

Il y a des projets qui mettent des années à aboutir, d’autres sont des fulgurances d’une journée. Ces petits livres que j’ai nommés Confiscorys sont de ce second type. La machine à coudre est sortie, masques obligent, la boite à gravures, essais, premiers tirages, ratées est ouverte pour trouver celle qui deviendra la carte postale accompagnant un envoi.

Chaque estampe de cette boîte, réussie ou imparfaite me rappelle des livres, des instants, des périodes, des ami.es et m’invitent une fois sorties de leurs contextes à des voyages imaginaires et immobiles.

Huit petits livres, sont sortis de cette journée de confinement. Leur conception relève un peu de la cuisine des restes : des gravures redécoupées pour mettre en valeur des parties que je trouve belles, deux assemblages, soit accordéon soit petits livres, une couture pour illustrer le lien et proposer un chemin fictif. Pour finaliser chaque livre est glissé dans un petit étui cartonné.