Nous deux le retour !

Aujourd’hui au salon du livres de Moneteau, énorme vide-grenier de livres avec autant de particuliers que de bouquinistes, j’ai trouvé 3 caisses de Nous Deux !

Il y aura au moins un Nous Deux par D.L. N° 2, peut être plus.

Il y a dans mon trésor des N° des années 1958 à 1976 (j’ai laissé au vendeur les plus récents) .

Pépites de mon survol rapide :

  • Roméo et Juliette d’après Shakespeare en roman-photos,
  • Sauvez vos dents du fond !
  • Oui, le bonheur, est une tromperie, un mensonge,…
  • Comment utiliser les plumes du faisan que ramène votre mari (c’est de saison)
  • On vous juge sur ces petits travers (grimace quand un fumeur vous souffle la fumée de sa cigarette à la figure (ben voyons), recompter l’addition (laissez faire monsieur…)
  • Gibbs sortait un dentifrice picotant
  • …..

Paris-Bayonne

Paris-Bayonne, 5 heures.

PB livre couv

Entre mes rêveries, je plie et pope les images fugaces que ma mémoire fixe.

Un papier bitumé, des linogravures et un texte plus loin voilà le prototype transformé.

La technique du mini-livre (pliage et coupe différents de Campagne-Océan et Paname) permet de mettre le livre à plat, les armatures du papier bitumé, recréant les rails des voies.

PB livre à plat

PB livre 4ème de couv détouré

Modèle vivant

Dans les différents cours que j’ai suivi, régulièrement il y a eu des séances de modèles vivants. Je n’aime pas cela, j’ai beau essayer il me manque les bases. J’ai donc utilisé mes dernières productions d’un stage à Toucy avec Nora pour détourner un vieux livre de poche bien abîmé.

couv 4ème de couv

4 3

Mouv’

Livre réalisé pour Annie.
La première fois que j’ai rencontré Annie, c’était lors d’un stage de linogravure à Toucy. Depuis je vais régulièrement la visiter dans sa maison de retraite quand je suis dans ma maison de Puisaye. Elle m’a demandé de lui faire un livre sur la danse.
Voilà le résultat, mêlant gravures pour les fonds voulant évoquer la scène et les traces laissées par les chaussons des danseurs et animations en plastique fin, mat et de couleurs vives pour les corps ajustés dans leurs justaucorps.

Livre réalisé en 2 exemplaires.

Pour Annie, le premier réalisé, les gravures de fond plus sombres représentent bien ce que je voulais une scène « usée » de tous les pas qu’elle a supportés.

Le second, pour moi, les gravures de fond plus « musicales » mais moins « scène », avec la gravure sur cuivre le nombre de tirages est beaucoup moins important qu’avec la linogravure !

Nous deux

J’ai trouvé sur le vide grenier de  Villiers Saint Benoît (Yonne) une série de Nous Deux des années 60. Le kitch des couvertures et la niaiserie des textes m’ont de suite inspirée.

P1160198

Vielise

Sur le trottoir, une couvvalise.

Au milieu de tout un fatras.

Un vieux monsieur est mort.

Sa vie se retrouve jetée à la rue.

Dans ce bagage, qui lui servit sûrement lors de son voyage à Londres dans les années 50, des photos, et les souvenirs épars de sa vie.

Impossible pour moi de laisser ce vieux monsieur finir ainsi.

J’ai pris la valise et elle est restée longtemps dans mon bureau, en instance.

Plusieurs fois je l’ai ouverte, j’ai humé l’odeur de carton bouilli mélangée à celle des boîtes de bonbon reconverties en gardiennes de vieux souvenirs. J’ai longuement regardé les photos, lu les quelques légendes, imaginé le voyage à Londres à bord du paquebot Royal Eagle, retracé les parentés, cherché pourquoi C. n’arrivait qu’à l’âge de 4 ans dans les photos de famille, imaginé ce qui avait permis que dans une famille un enfant s’appelle Jean-Claude et un autre Claude, inventé plein de possibilités aux deux noms de famille de Claude….

page1 page2page3

J’ai assez vite eu l’idée d’une valise-objet, une œuvre retraçant à cet homme une vie imaginaire  à partir des bribes que j’avais pu reconstituer.

Le projet a longtemps mûri, il a changé d’orientation. A la Toussaint j’ai participé à un stage au Musée du Livre de Mariemont en Belgique. Là, les propositions de la formatrice Christelle Simonard ont tout d’un coup permis au projet de se concrétiser. Tout s’emboîtait, les idées venaient tout naturellement.La vielise était née.

Dominique Lagraula

Papillons

couv

Livre commencé lors d’un stage fait cet hiver à l’école d’art Maryse Eloy avec pour formateur Philippe U.G. et Michel Ferrier.

De belles rencontres lors de ce stage et un apprentissage : la béquille permettant de faire des animations qui sortent beaucoup du livre.

J’ai utilisé cette animation dans ma première page.

page 1 bis

Les papillons viennent d’une revue trouvée aux puces de Saint Ouen.